Albert-B-B_12-09_0007.JPG
Rossignol fait la fête à l'Albert. L'Albert fait sa fête à Rossignol. Ou comment être admis à la pension en fanfare - au propre comme au figuré, quasi. Show jubilaire, show Jupiler: chaud devant, chaud boulette, pâté gaumais et autres gâteries pour ouvrir les hostilités. Les édiles qui Get Their Kicks on Route 66, le personnel communal qui Rock'n'Roll Hoochi Coo et le bon peuple de 7 à 77 ans qui Break the Rules en se laissant corrompre par un méchant Bad Case Lovin' You. Que tout ça est rock'n'roll et bien peu protocolaire pour clôturer de manière guère catholique une séance académique...

Albert-B-B_12-09_0017.JPG Albert-B-B_12-09_0018.JPG Albert-B-B_12-09_0021.JPG Albert-B-B_12-09_0023.JPG

Albert-B-B_12-09_0020.JPG
ALBERT BLUES BAND, c'est comme le Jack Daniel's: le corps ne s'en lasse pas de le savourer jusqu'à plus soif jusqu'au moment ou, bien marri, on réalise que la source s'est tarie. Mais peu importe finalement la durée du coït s'il débouche sur l'orgasme, sans savoir s'il en est sa cause ou sa résultante. Ejaculateurs précoces ou autres étalons racés ont en commun ce qui fait la quintessence du rock'n'roll ce soir: un va et vient accompagné du trémoussement généré par le cri primal du Denis et le riff animal de l'Albert. Belle paire que celle-là (... pour rester dans le registre). Mais tout cela n'est une surprise pour personne après tant d'années de scène - dont 13 sous la bannière (et la lanière) étoilée d'ALBERT BLUES BAND. Jouir, s'étonner et se laisser surprendre par un show-boulette quasi téléphoné: Ô suprême volupté de fin gourmet...

Albert-B-B_12-09_0013.JPG
Albert-B-B_12-09_0001.JPG Albert-B-B_12-09_0003.JPG Albert-B-B_12-09_0005.JPG Albert-B-B_12-09_0006.JPG
Albert-B-B_12-09_0002.JPG Albert-B-B_12-09_0004.JPG Albert-B-B_12-09_0008.JPG Albert-B-B_12-09_0009.JPG
Albert-B-B_12-09_0010.JPG Albert-B-B_12-09_0012.JPG Albert-B-B_12-09_0022.JPG Albert-B-B_12-09_0019.JPG
Albert-B-B_12-09_0011.JPG Albert-B-B_12-09_0014.JPG Albert-B-B_12-09_0015.JPG Albert-B-B_12-09_0016.JPG