HamaweRootsFestival_affiche_2011.jpg
Ce qu'il y a de bien avec la roots ou avec le bluegrass, chaque année au Festival Roots d'Hamawé, c'est qu'on peut danser avec les mains dans les poches, même si on a oublié ses santiags ou son stetson : le square dance, c'est ça ! Sans paraphraser Gotainer et son sampa. Si le festival s'offre les PINE LEAF BOYS qui traversent expressément l'Atlantique pour ce seul (!) concert européen, ce sont davantage les DIRTY COVER CATS qui mettent préalablement le feu aux poudres avec un set, ma foi, bien rock'n'roll.

Hamawe_Roots_062011_0024.JPG
Ca swingue à gauche, ça boogie woogie à droite, ça rockabily au centre, dans une atmosphère tantôt cajun tantôt... simplement (et chaudement) gaumaise, sous un chapiteau d'où perlent les gouttes-de-la-vérité-qui-ne-trompe-pas-sur-l'ambiance-à-l'intérieur. Jeans et chemises à carreaux - avec ou sans taches de chili con carne... - se disputent la place aux chapeaux de cowboy et autres coiffes de paille, que ce soit sur scène où au-devant de celle-ci. Le decorum est fidèle à la tradition roots, la ferme Roiseux s'est mise sur son trente et un, le bon peuple a répondu massivement présent, les familles sont au grand complet : veaux, vaches, cochons, tout est en place pour que les STRAPS fassent comme chez eux et clôturent une nouvelle édition aussi chaude qu'Orvalesque...

Hamawe_Roots_062011_0059.JPG Hamawe_Roots_062011_0002.JPG Hamawe_Roots_062011_0014.JPG Hamawe_Roots_062011_0023.JPG Hamawe_Roots_062011_0004.JPG Hamawe_Roots_062011_0018.JPG Hamawe_Roots_062011_0024.JPG Hamawe_Roots_062011_0031.JPG Hamawe_Roots_062011_0043.JPG Hamawe_Roots_062011_0080.JPG Hamawe_Roots_062011_0083.JPG Hamawe_Roots_062011_0055.JPG